Parce que Colum Egan needs you, Défi Bushmills

16Mai10

Êtes-vous prêt à relever le défi Bushmills ? C’est par ces mots que Colum Egan, le maître distillateur de Bushmills, vous invite à participer à une expérience unique.


Un peu sur le mode de « The best job in the world« , Bushmills, la célèbre distillerie irlandaise, vient de lancer un concours international permettant à l’heureux vainqueur de devenir le bras droit de Colum pendant 30 jours ; à vous tous les secrets en matière d’élaboration du whiskey. Il y a pire comme professeur !

La première étape commence par ce lien : www.facebook.com/bushmills1608. Il vous suffit de montrer que vous êtes le plus grand ambassadeur de la marque… en 1608 caractères. Pourquoi 1608 ? Ce n’est pas une limite imposée par Facebook mais l’année de création de la distillerie.

La clôture des inscriptions est fixée au 30 juin. Une présélection française sera soumise sur la même adresse aux votes des internautes dès le 9 juillet.

Convaincre de voter pour vous n’est rien comparé à ce qui attend le représentant français. Pour lui, direction le « Bushcamp » pour la finale mondiale du concours.

C’est la seconde étape : le Master’s Challenge. Les 25, 26 et 27 août 2010, Colum Egan proposera aux finalistes des différents pays une série de défis. Ai-je besoin de vous dire que le Bushcamp se déroulera sur la côté nord irlandaise ? Sympa le décor !

Au vainqueur les 30 jours pour apprendre, visiter l’Irlande du Nord et surtout créer son propre whiskey Bushmills en édition très limitée !

Comme dirait un « confrère » écossais, il ne peut en rester qu’un !

Je profite de ce post pour faire une dégustation de ce whiskey.
Le Bushmills Original que je possède est un blend ayant connu une triple distillation.

Il est très agréable au nez comme en bouche. Le premier est fruité presque « crémeux », avec une pointe d’épices et de vanille. En bouche, la texture est douce, ronde et suave. La finale est légèrement gourmande avec le retour d’une pointe d’épices.
On ne retrouve pas d’arômes fumés ; c’est donc un bon produit pour découvrir les whiskeys/whiskies.

Bushmills, c’est aussi pour moi un billet de Banque. Où comment un pays rend hommage à un « monument » de son histoire en lui accordant une place fabuleuse. C’est tellement rare que ça mérite d’être souligné.
Cela n’est malheureusement pas prêt d’arriver en France. Les Hospices de Beaune, Château Margaux, les quais Hennessy et j’en passe, tant de lieux qui mériteraient leur place sur les rectos de nos euros.

crédits photos : Bushmills
Publicités


No Responses Yet to “Parce que Colum Egan needs you, Défi Bushmills”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :