Parce que c’est une « grande descoberta », Tequila 100% agave (1/2)

10Mai10

La semaine dernière, j’ai été convié à déguster ce que l’on fait de mieux en terme de… Tequilas. Et je peux vous garantir que le dépaysement a été des plus extraordinaires. Intitulé « Tequila 100% » en référence à leur mode d’élaboration, 100% agave, cet événement était organisé par La Maison du Whisky. Cette dernière développe un assortiment de plus en plus large sur tous les spiritueux, je peux vous garantir que j’attends leur offre élargie de gins (déjà intéressante) avec impatience.

Et comme ce fut pour moi une sacrée découverte, je vous propose de nous retrouver via 2 posts pour couvrir l’événement. Dans ce premier, nous commencerons par déguster un cocktail, mais pas une margarita, puis nous nous mettrons dans la peau d’un tequileros en apprenant le mode d’élaboration. Dans le second post, nous rentrerons à proprement parler dans les dégustations.

Rendez-vous donc rue des Martyrs, où au fond d’un petit couloir nous arrivons dans un grand loft d’inspiration industrielle, l’atelier de l’architecte François Muracciole, un lieu vraiment sympathique mêlant bois et métal.

L’accueil y est convivial avec un cocktail pour se mettre en bouche.
Appelé « Le Villazon » en référence à un ténor mexicain, ce cocktail est composé de Tequila Arette Blanco, de liqueur de Marasca (une cerise amer) et de jus de citron vert. C’est frais, très agréable et ça ouvre « la soif de découvrir » le reste des spiritueux proposés.

Avant mon tour du Mexique dans un prochain épisode (cf. ici), petite présentation de cet alcool. Tout d’abord, j’ai appris qu’il faut dire « le » tequila, car nous disons « el Tequila » dans la langue de la lucha libre. Donc pour ne pas les froisser, je vous en parlerai au masculin !

Si vous ne le saviez pas, le tequila est produit à base d’agave, une plante locale. Il faut savoir que l’agave est une plante vénérée depuis des temps antédiluviens. C’est simple, ils s’en servaient pour tout. Ils ont même créé une bière à base d’agave réputée pour ses vertus psychotropes et utilisée lors de rituels.

Et c’est avec l’arrivée des conquistadors et l’introduction de la distillation que la pulque (la fameuse bière délirante) a pris peu à peu un goût de « viño del Mezcal ». La ville de Tequila gagne en réputation sur la qualité de son « viño » et je pense que vous comprenez la suite !

Aujourd’hui les meilleurs tequilas proviennent de 5 régions autorisées à en produire ; elles sont protégées par une AOC ou Denominacion de Origen. Elles utilisent l’agave tequilana weber azul, plus connue sous le nom d’agave bleue.

Après récolte, on fait cuire lentement les agaves pour finir de transformer l’amidon en sucre. Suit une fermentation puis 2 distillations sont nécessaires pour pouvoir l’appeler Tequila. Pour info, le Mezcal, l’autre alcool mexicain, n’est distillé qu’une seule fois.

L’élevage se fait généralement dans des fûts de bourbon (américains donc) mais d’autres sont également utilisés comme les fûts espagnols (à mi-chemin entre le fût américain et le français en terme de qualité).

Les 3 grandes catégories sont : blanco – non vieillis, resposado – vieillis au moins 2 mois, añejo – au moins 1 an.

Maintenant que vous êtes devenus comme moi un expert en élaboration del Tequila, allons déguster et comprendre les différences entre les 3 catégories nommées ci-dessus.

La suite au prochain épisode…

crédits photos : extraterrien et Flick’r
Publicités


No Responses Yet to “Parce que c’est une « grande descoberta », Tequila 100% agave (1/2)”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :