Parce qu’on prend le temps de le lire, Terre de Vins HS special Armagnac

17Mar10

Je ne sais pas si vous connaissez le magazine Terre de Vins. Relancé il y a quelques mois de cela avec une ambition nationale clairement affichée, il a trouvé rapidement sa place sur ma table basse.

Vous allez me dire qu’il faut être sacrement motivé pour vouloir s’imposer quand on regarde les titres déjà implantés. Sûrement, mais ils ne jouent pas tous dans les mêmes catégories. Le côté un peu professoral de la RVF (pour ne citer que lui) m’ennuie, et malgré la nouvelle maquette je ne le trouve pas toujours très « sexy ».
Terre de Vins est donc un bon magazine complémentaire pour les accrocs de Bacchus !

Son positionnement est plus épicurien. Il correspond bien aux tendances du moment : plus plaisir, plus découverte, et plus intime aussi.
Une maquette aérée et une large part à la photo contribuent également à cette sensation.

Ce début d’année a vu naître un hors-série autour de l’Armagnac. Et vraiment, j’ai pris beaucoup de plaisir à le lire.

Quand je vous parle d’intime, ce magazine en est l’expression incarnée. Les différents reportages partent à la découverte de femmes et d’hommes nous parlant de leur passion pour ce nectar.

Et on a qu’une envie, s’asseoir à côté d’eux pour continuer la conversation. L’interview de Pierre Albadéjo est fascinante.
On ressent à l’intérieur de ces pages tout l’esprit de l’Armagnac, de la région d’Armagnac. Parce que ce spiritueux ne se conjugue pas au singulier. Les différentes variétés de cépages, les différentes zones de productions, son évolution dans le temps, tous ces critères en font un produit composé aux multiples facettes.

On vie aussi le combat de tous les jours que ces vignerons livrent. Chacun à leur niveau, mais toujours avec ferveur et détermination. Vraiment passionnant.

Vous allez me dire que l’Armagnac aurait bien besoin d’une cure de jouvence pour revenir dans notre consommation. C’est vrai que le poids l’influence des traditions semble toujours bien présent ; plus que dans le Cognac qui a commencé à muter pour être plus tendance. Il était plus facile pour se dernier d’évoluer ainsi, les marques étant déjà très fortes, un peu comme en Champagne. L’armagnac, lui, reste un produit de vignerons.

La nouveauté, pour moi en tout cas, est le développement de la blanche d’Armagnac. Un alcool élaboré sur une base identique mais sans passage en fût et sans vieillissement. Résultat, un produit pur, incolore, plus fruité et avec une base aromatique différente. Ca me motive bien pour m’en procurer, une nouvelle dégustation à venir !
Il est préconisé pur mais je pense que les barmen vont s’en emparer pour créer de nouveaux cocktails !
En parlant de cocktails, à l’occasion des 700 ans de cette divine boisson, Le BNIA a créé « Armagnac Perfect », une association avec 9 grands barmen qui ont conçu 9 cocktails pour (re)faire découvrir l’armagnac sous un nouvel angle. (plus d’info ici).

On ne changera pas cette région où le temps ne s’écoule pas à la même vitesse qu’ailleurs. Et c’est tant mieux ! Mettez-vous à l’heure de l’Armagnac, vous verrez ça fait du bien de temps en temps ! Bonne lecture.

crédits photo : Terre de Vins
Publicités


No Responses Yet to “Parce qu’on prend le temps de le lire, Terre de Vins HS special Armagnac”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :